[Critique livresque] U4 : Stephane de Vincent Villeminot

Afficher l'image d'origine

Résumé

Cela fait dix jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale ont été décimés. Les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commence à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent.
Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous.
Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Stéphane vit à Lyon avec son père, un éminent épidémiologiste. Si des adultes ont survécu, son père en fait partie, elle en est convaincue. Alors elle refuse de rejoindre le R-Point, ce lieu où des ados commencent à s’organiser pour survivre. Elle préfère attendre seule, chez elle, que son père vienne la chercher. Et s’il ne le fait pas ? Et si les pillards qui contrôlent déjà le quartier débarquent avant lui ? Tout espoir s’écroulera, à l’exception d’un seul : un rendez-vous fixé à Paris…

Ce que j’en pense

U4 est une aventure littéraire un petit peu particulière. En effet, cette histoire regroupe quatre tomes qui peuvent être lu dans n’importe quel ordre et qui raconte l’histoire de quatre ados (Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane) totalement différemment mais dont les routes vont se croiser à travers un monde détruit par un virus ravageur appelé U4. J’ai choisi un petit peu au hasard de lire l’histoire de Stéphane, cette jeune fille au nom mixe qui m’intriguait beaucoup.

 » Je m’appelle Stéphane. Ce rendez-vous, j’y vais pour retrouver mon père. »

L’histoire se passe en France (enfiiin), plus précisément à Lyon. Le virus U4 a déjà ravagé un bon nombre de la population et en particulier les adultes. Stéphane qui voue une confiance totale en son père, célèbre scientifique, attend avec impatience son retour. Mais la situation s’envenime, les esprits s’échauffent et bientôt la vie devient dangereuse dans la ville et dans tout le pays. Il y a une ambiance pesante, qui tient en haleine tout au long du roman, le danger et la mort sont omniprésents si bien qu’à la dernière page c’était comme si je recommençais à respirer. C’est une expérience particulière car elle parait monstrueusement réelle et il m’a été très facile de me glisser dans la peau et la tête de Stéphane. J’ai été impressionné par la précision des descriptions ainsi que la façon si réaliste dont elles sont relatées. Je suis rarement sensible par les descriptions sanglantes mais j’avoue l’avoir été ici.

« Partir. Oui. Maintenant. Se barrer d’ici. Ne pas nouer de nouveaux liens, de nouvelles attaches, ne pas espérer de nouveau. Ne pas croire que ceux qu’on aime nous sauvent. « 

Stéphane est seule et elle doit faire face à la dure réalité qui lui éclate à la figure. A présent elle doit grandir et vite. Elle passe de la simple adolescente à la terroriste, celle qui utilise une arme à feu, celle qui tue pour survivre. Elle doit fuir les pillards, se mêler aux autres survivants, trouver des alliées, défaire des alliances et tout faire pour survivre. Alors qu’elle se croyait en sécurité dans les R-points, rien ne se passe comme prévu…En effet,  les rebondissements sont le maitre mot de cette histoire. Et bientôt Stéphane doit fuir les autorités avec  ses amis.

« Les militaires m’avaient proposé un marché : ma vie pour la tienne, ma vie contre la tienne. Et demain ? Ce sera, enfin et simplement, ma vie avec la tienne ? « 

C’est un roman qui m’a touché sur le plan humain car ce livre est tout simplement humain. Il livre les sentiments de l’humain tel que le regret, la peur, les émois amoureux, les règles du vivre-ensemble, la jalousie, le désespoir, l’espoir…La mort aussi. Mais il y a toujours plus d’attente et d’incertitude. J’ai adoré suivre Stéphane, cette fille que l’on voit grandir, mais qui finalement découvre le pire et le meilleur de la nature humaine. Elle apprend énormément sur elle-même et malgré son côté inhumain et sans cœur au premier abord on comprend ses motivations et je l’ai beaucoup apprécié.

Afficher l'image d'origine

U4 est un série qui je vous conseil absolument, elle vaut le détour et même si je ne me suis interessée qu’au personnage de Stéphane je compte bien me tourner vers le personnage de Yannis plus prochainement 😉

 

ebd84-mademoiselle2bm

 

Publicités

5 réflexions sur “[Critique livresque] U4 : Stephane de Vincent Villeminot

  1. J’ai commencé celui d’Yves Grevet pendant les vacances d’été, mais j’ai dû suspendre ma lecture (sad, sad, sad) pour (re)lire Harry Potter 1 que ma prof d’anglais m’a prêté (je te conseille de le lire en anglais, il est encore mieux qu’en français (selon moi bien sûr)). Mais je dois avouer, que je n’attends qu’une chose, me replonger dedans ! ❤️ Pour ce que j’en ai lu, j’ai adoré ! ❤️ Tu n’as lu que celui-là ? ❤️

    J'aime

    • Alala Harry Potter #Potterhead, moi je lis en ce moment le dernier en anglais mais l’univers n’est pas le même que si ça avait été J.K.Rowling l’auteur 😉 J’avais adoré U4: Stephane et je t’avoue que je suis tentée de continuer cette série parce qu’elle est vraiment pas mal donc pourquoi pas lire l’histoire de Koridwen bientôt 😉 Hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé ! Bisous ♥

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s