Abandon, les enfers [Critique Livresque]



Auteur : Meg Cabot

Date de parution : 19/09/2012

Genre : Fantastique, Romance

Edition : Black Moon







Le Résumé de l’éditeur 

Il est impossible de s’échapper du royaume des morts si quelqu’un veut que tu y restes. Pierce, dix-sept ans, n’est pas morte. Mais John Hayden, Gardien des Enfers, la retient prisonnière dans les limbes. Il prétend la protéger de certains défunts, tous ceux qui nous ont quittés ne nous sont pas chers… Les Furies cherchent à se venger du destin que John leur a choisi. Se venger de lui et de sa bien-aimée Pierce. Bien que protégée de ses âmes perdues, la jeune femme est menacée par d’autres dangers de ce monde crépusculaire. Réussira-t-elle à échapper encore une fois à la mort ?


Ce que j’en pense 


C’est la curiosité qui m’a poussé à prendre ce livre à la médiathèque. Mais ai-je bien fait ? Je délibère encore. Car oui, j’avais bien apprécié le premier tome. Mais je dois vous avouer que j’ai été très déçu par ce livre. Oui, j’aime beaucoup les personnages, surtout le ténébreux John (le bad boy du livre) et la courageuse Pierce, le décor très mystérieux et le mystère qui plane sur la ville ainsi que sur le maître de la mort. Et moi adepte de la mythologie je suis heureuse de découvrir un roman qui sait mêler humour, mythologie et monde moderne. Surtout lorsque l’on retrouve dans le roman des passages connu de la mytholigie grec comme lorsque l’auteur compare Pierce à Perséphone Seulement voilà, j’ai trouvé que le fil conducteur de l’histoire était tout simplement ridicule. ça avait pourtant bien commencé : Pierce qui se réveille dans le terrible royaume des morts en compagnie de l’homme qu’elle aime. Mais lorsqu’ils descendent sur Terre pour soi-disant sauver le cousin de Pierce (je vous balaie vite fait l’histoire) ça n’a plus aucun intérêt. Je m’attendais à de l’aventure, des combats, de l’amour (j’ai été assez déçu là aussi), du sacrifice, je voulais tout simplement ne plus lâcher ce livre ! Malheureusement Meg Cabot ne l’a pas vu de cet œil là et elle a préféré nous offrir un second tome plus calme mais qui est pour moi décevant. J’espère que le troisième tome ne suivra pas cette voie…



Titre : 2,5/5, je n’ai jamais réellement compris la signification de ce titre par rapport à l’histoire…ou du moins j’en ai ma petite idée mais je ne suis pas plus emballée même si ça sonne bien.

Ecriture : 3,5/5, Meg Cabot est toujours Meg Cabot et son style d’écriture est toujours le même et j’aime beaucoup.

Couverture : 4/5, j’aime beaucoup la couverture, elle est élégante et en même temps mystérieuse, elle correspond bien au roman. 


Je vous souhaite une bonne semaine à tous et j’espère que cette critique livresque vous aura plu 😉

Publicités

Carrie [Critique Livresque]



Auteur : Stephen King

Date de parution : 23/04/1976

Genre : Horreur, épouvante, suspense, fantastique

Edition : le livre de poche

Nombre de pages (version poche) : 282







Le résumé de l’auteur


Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maitrise encore avec difficulté…

Un jour, cependant, la chance parait lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau…


Ce que j’en pense


J’ai longtemps souhaité lire ce livre. Je ne sais pas pourquoi mais l’histoire m’a toujours beaucoup attiré. Et puis il y a quelques semaines je suis tombée dessus à la librairie et je me suis enfin laissé tenté et le  voilà sur ma table de chevet près à être lu…

Je peux déjà dire que le début est assez mystérieux Car il faut savoir que le style de ce roman est assez spécial. Je m’attendais à ce qu’il n’y ai qu’un seul narrateur, ou alors que l’histoire soit raconté par Carrie elle-même. Mais pas du tout ! Le roman est rempli d’extrait d’articles de journaux, ou de livre quelconque tout ça se rapportant à la famille White ou encore de sondage de gens ayant connu de près ou de loin Carrie. Si je l’avais su avant ça m’aurait repoussé, je pense. Mais en réalité ça donne une atmosphère assez stressante à l’histoire car l’on remarque que les textes montent en intensité, qu’ils sont plus dur, plus pressé, plus sombre, et enfin on comprend que les sondages proviennent du peu de survivants de la ville de Chamberlain…Bref, j’ai trouvé cette méthode étrange et en même temps c’est un coup de génie ! Malheureusement ça devient un petit peu brouillon à la longue et je ne savais plus où j’en étais. S’il n’y avait eu qu’un seul narrateur (omniscient) et quelques sondages, articles de temps à autre ça serait passé tout seul et la lecture aurait été surement bien plus agréable.

Adaptation au cinéma avec Chloë Moretz

Ensuite il faut bien que je le dise, l’histoire en elle-même et génial (même si ça n’est pas au gout de tout le monde), avec certaines scène (très) glauques, et une fin d’ENFER. Il y a peu de personnages que j’ai aimé, c’est probablement le but, mais j’ai adoré Carrie. C’est une fille gentille à la base, et même après ce qu’elle a fait je l’aime tout autant (je ne vous dirais pas à quel point j’ai été contente quand sa mère est morte !) car ça n’est pas réellement sa faute, une adolescente à bout de nerf plus une mauvaise blague qui va vraiment trop loin, comment aurait-elle pu réagir autrement ?

Il y a vraiment des scènes qui m’ont choqué. Comme la toute première scène avec Carrie, lorsqu’elle a ses toutes premières règles….mais enfin qui d’autres que Stefen King aurait pu inventer une telle réaction de la part de ses camarades ? C’est tellement atroce que ça me fait encore frissonner. Par ailleurs j’ai adoré quand Carrie s’est vengé de Chris et de Billy (lisez le livre et vous verrez de qui je veux parler 😉 et que la voiture à explosé (aïe, aïe, y’a du spoil dans l’air…). C’est pour dire que c’est un livre flippant dans son ensemble, qu’on se sent bizarre une fois qu’on l’a terminé (pour ma part en tout cas), que la fin est pleine se suspence, que l’histoire de Carrie White à marqué l’histoire de la ville de Chamberlain et que ça n’est pas une histoire pour les âmes sensibles (croyez moi !).

Mais si vous voulez découvrir la terrible histoire de Carrietta White libre à vous de plongez votre nez dans ce roman et de découvrir ce qui est arrivé au bal de printemps…

Une petite note de ma part : Je suppose que rien n’est choisi au hasard par un auteur comme par exemple le nom de famille de Carrie. J’ai trouvé ça assez sarcastique de donner à cette fille, celle qui devient comme l’appelle certain un démon, la fille du diable (ce qui n’est pas faux si vous voyez sa mère) le nom White qui en anglais signifie la couleur blanche. Pour moi le blanc est synonyme de paix, de pureté. Le blanc est une couleur reposante, douce. Mais j’ai déjà entendu que chez certain peuple, le blanc pouvait signifier la mort. Alors est-ce que je m’égare ? Ou alors est-ce que Stefen King essayait-il seulement de jouer avec les mots ? Voilà, ça n’était qu’une petite observation de ma part, et j’ai trouvé ça assez amusant (et oui chacun ses délires…).

Quoi qu’il en soit c’est un roman que je ne regrette pas d’avoir lu, et même si je n’ai pas eu de coup cœur, il m’a fait découvrir l’univers de Stefen King.

Titre : 4/5, Qu’aurait-il pu mettre d’autre ?

Ecriture : 3,5/5, Très bien écrit mais un peu lassant à la longue, il me manquait un petit peu plus de passage d’horreur, je n’ai pas eu peur.

Couverture : 4,5/5, La couverture que j’ai sur le livre que j’ai acheté est l’image de l’adaptation au cinéma (oulala que ça m’énerve quand ils font ça !) alors je me rapporte à l’original et je la trouve super !

Je vous laisse la Bande annonce du film adapté du roman sortie en 2013, avec Chloë Grace Moretz et Julianne Moore qu’il ne me tarde de regarder !


Je vous souhaite une bonne semaine mes petits lecteurs ! Bsx

Finisterrae [Critique Livresque]


Auteur : Jeanne Bocquenet-Carle

Date de parution : 18/06/2014

Genre : Fantastique

Edition : Rageot 

Nombre de pages : 354





Résumé de l’éditeur


Katell, 15 ans, et ses frères emménagent brutalement avec leur mère en Bretagne, une région qu’elle a désertée vingt ans auparavant. Ils s’installent au Menez Hom, sur les terres de leur grand-mère Maria, morte dans de mystérieuses conditions. Là Katell est initiée aux croyances druidiques. Elle tombe sous le charme de Tristan, un jeune surfeur, et se lie avec Nolwenn au lycée. Bientôt des hommes armés, à la recherche de « la pierre de la destinée », menacent sa famille. Katell maîtrisera-t-elle les forces de l’esprit pour les repousser ?

Ce que j’en pense


Je vous en ai déjà parlé dans la rubrique ‘l’actu de mademoiselle M’ car c’est vraiment un livre que j’avais hâte de lire. Quand l’on découvre qu’un roman se situe dans votre région, et encore plus dans votre département alors que l’on a l’habitude de ne lire que des romans américains ça fait un petit choc quand même ! J’avoue que j’avais vraiment peur d’être déçu, de tomber dans un monde de petits lutins verts et d’elfes et de fées…(oui, je ne sais pas pourquoi j’ai pensé ça…).Mais jamais je n’aurais cru me tromper à ce point là…


Pour commencer, le décor est juste génial. Il me transporte dans un autre monde alors qu’il est juste à côté de chez moi ! Je voyage chez moi, dans un décor magnifique que je connais bien, ça n’est pas merveilleux ? Mais même en oubliant le fait que ça soit ma région, c’est vraiment un très beau décor, féerique, mystérieux et magique. Ce qu’il m’a un peu refroidi ceux sont les prénoms de certains personnages : Katell, Nolwenne, Tristan, Alwena…vous savez en Bretagne on ne s’appelle pas tous comme ça ?! ça m’a un peu énervé, je l’avoue. 

Les personnages sont tous vraiment sympa. Surtout les frères aînés que j’ai adoré, une petite touche de fraîcheur et d’humour. J’ai bien aimé Katell, le personnage principale, qui détestant son prénom se fait appeler Kat ou Catherine à Paris, puis on la voit changer au fil du roman, et s’affirmer, prendre confiance en elle. Elle est l’image parfaite de l’adolescente et c’est ça que j’ai adoré. On est mêlé dans une histoire de magie ancestrale provenant des druides, dont fait partie Katell qui comme on s’en doute est la « super puissante druide ». Franchement je trouve ça un peu gros, j’étais déçu, bien sûr qu’on s’attendait à ce qu’elle soit différente et bien plus puissante que les autres druides et sur le coup je trouve ça vu et revu. Et puis il y a aussi cette romance avec Tristan, le beau surfeur. J’ai trouvé ça super qu’il y ai une histoire d’amour ( j’adore ça ^^) mais dès qu’elle l’a vu elle en est tombé amoureuse et ne l’a pas caché, j’ai trouvé ça bizarre. J’aurais préféré qu’il y ai un peu plus de suspense sur leur histoire à tous les deux, d’autant plus que je ne l’aime pas vraiment ce Tristan, je ne le trouve pas clair, on a l’impression qu’il joue avec les sentiments de Katell et puis il disparaît pendant plusieurs chapitres puis reapparait tout d’un coup. Je ne le tiens pas vraiment dans mon cœur celui-là. Mais j’ai vraiment adoré les moments de vie 100 % ado comme les scènes au lycée, les heures de colle, les fêtes d’anniversaire à la plage ou les soirée en boite de nuit. ça faisait vraiment le contraste avec l’univers des druides si je puis dire « moderne ». Il y a de l’amour, de l’humour, de la magie, de l’action, du voyage, des fêtes, tout ça réuni dans un même roman, que demander de plus ? J’ai juste hâte de lire le tome 2 qui devrait sortir en 2015.

Par ailleurs le style de l’auteur est clair, il y a de l’humour et le texte est fluide. Je l’ai lu très facilement en très peu de temps et je pense vraiment que c’est une histoire qui peut plaire à tout le monde, au petit comme au grand. 

J’ai vraiment adoré ce mélange de légende, de magie et de vie d’adolescente. C’est vraiment LE livre que j’attendais !


Titre : 5/5, très original, va très bien à l’univers du roman.

Ecriture : 4/5, belle écriture, simple et fluide.

Couverture : 4/5, une très belle couverture mais qui je l’avoue m’a fait un petit peu peur au début. Je l’ai trouvé un petit peu enfantine. Mais c’est très bien dessiné. Par contre je ne trouve toujours pas qui est cette fille sur la première page ? On pourrais penser que c’est Katell mais je n’en suis vraiment pas sûr…Dites moi ce que vous en pensez !


Courrez l’acheter chez votre libraire ou empruntez-le à la bibliothèque ou à la médiathèque de votre ville, il est à lire absolument !

Grosse Biz’ de Mademoiselle M

Night World, l’ange noir [Critique Livresque]

 Auteur : L.J Smith

Date de parution : 04/11/10

Genre : Fantastique

Edition : Michel Lafon


Mon résumé

Un soir d’hiver, Gillian trouve la mort dans une forêt. Mais alors qu’elle se croit au paradis, un mystérieux garçon à la beauté époustouflante nommé Angel lui propose de la ramener à la vie. Mais alors que Gillian retourne dans le monde des vivants, cet étrange ange aux yeux violets décident de l’accompagner. Bientôt, Gillian jeune fille réservé au allures de petite fille devient la reine du lycée avec l’aide d’Angel et sa vie prend un nouveau tournant. Mais il se trouve qu’Angel n’est pas tout à fait ce qu’il prétend être, et Gillian risque de découvrir un étrange secret sur sa famille qui va bouleverser sa vie pour toujours. Gillian est-elle prête à entrer dans le sombre et dangeureux Night World ?

Ce que j’en pense 

J’ai enfin compris que tous les Night World ne se ressemblait pas (oui, oui, je vous assure) ! ça n’est pas le meilleur livre de la série mais je l’ai tout de même beaucoup apprécier, j’ai un faible pour les intrigue dans les lycées américains en réalité et c’est probablement ça que j’ai aimé : La transformation de Gillian. Au début toute timide, replié sur elle-même, le garçon qui l’a fait craquer depuis toujours croit qu’elle est au collège alors qu’elle est en réalité dans sa classe, elle aime se cacher derrière ses longs cheveux blonds…mais avec Angel tout change. En deux jours à peine tous les garçons sont à ses pieds, elle devient LA fille qu’il faut connaitre au lycée. Cependant ce que je trouve dommage c’est le choix de son « âme sœur » (je ne dirais pas son nom pour ne pas gâcher la surprise). Il était complètement indifférent lorsqu’elle était si je puis dire « elle-même » et voilà qu’avec une nouvelle coupe, du rouge à lèvre et un nouveau look tout en noir elle devient pour lui la seule qui compte. Je suis désolée mais je trouve ça un peu abusé. Elle veut nous montrer quoi L.J Smith ? Qu’il n’y a que l’apparence qui compte ? J’ai trouvé ça un peu nul. Parcontre je ne m’attendais pas du tout à ce que Gillian fasse partie du Night World. Je pensais que c’était le cas d’Angel. Mais que neni ! Le personnage « surnaturel » dans l’histoire c’est notre petite Gillian qui se trouve être une descendante de l’une des plus grande sorcière du Night World. Je pourrais peut-être dire que Gillian n’a pas assez posé de question lorsqu’elle l’a découvert. Enfin, peut-être que d’un certain côté elle s’y attendait un peu, je ne sais pas. En tout cas, je ne m’attendais pas du tout à la fin et je suis très contente sur ce point-là. J’ai apprécier à peu près tous les personnages, mais ils ne m’ont pas transcendé. Notemment Angel que j’ai trouvé assez surprenant. Car il n’est pas vraiment ce qu’il prêtant être…je ne vous en dis pas plus !

Titre : 4,5/5, « l’ange noir » rien ne pouvait mieux convenir à Angel.

Ecriture : 3,5, simple, pas transcendant, mais une lecture agréable.

Couverture : 3/5, je sais que c’est le style de tous les Night World mais celui-ci je ne l’ai pas trouvé incroyable, même un peu décevant à vrai dire. Le violet, en rapport avec les yeux d’Angel ?

Grosse biz’ et bonne lecture !

Mademoiselle M

Le cercle secret [Critique Livresque]


Auteur : L.J Smith

Date de parution : 05/05/2010

Genre : Fantastique

Edition : Black Moon


 
 Résumé de l’auteur 


Cassie est à peine arrivée dans son nouveau lycée qu’elle devient le souffre douleur de Faye, une fille aussi belle que venimeuse. Jusqu’à ce que qu’elle rencontre Diana, dont elle se fait la confidente. Faye et Diana appartiennent à une bande étrange de lycéens lié par un pacte ancestral. Quand Cassie tombe amoureuse du beau et mystérieux Adam, elle sait qu’au premier faux pas, les forces obscures se déchaîneront contre elle.

Ce que j’en pense

C’est vraiment une série sympa pour les personnes comme moi qui sont attirés par le surnaturel, les sorciers, le monde de la nuit, ect…L’ambiance est juste excellente, elle nous fait frissonner lors des sortilèges de sorcières nocturnes, des sombres soirées où il se passe d’étrange phénomène et où l’on fait appelle à la boucle de cristal pour questionner les morts…

On est directement plongé dans le monde des descendants des sorcières de Salem. Les personnages sont tous très intéressants, aussi étrange les uns que les autres, certains mystérieux, drôle, adorable, d’autres vicieux, méchant, froid. Cassie essaie tant bien que mal de trouver sa place dans ce nouveau monde qu’elle découvre, ainsi que ses tous nouveaux pouvoirs de sorcière.

Etrangement c’est le personnage de Faye que je préfère. Elle a beau être la plus méchante, et horrible avec Cassie, j’adore son tempérament de feu et l’on sait qu’au fond d’elle, elle n’est pas aussi froide qu’elle le fait croire.

En faite j’ai beau chercher je ne trouve pas de défaut à cette série…La saison 1 contient 3 livres (que j’ai tous lu et qui sont aussi bien les uns que les autres, surtout le dernier), et la saison 2 est en cours. Donc je le conseil à tout le monde parce que l’univers dans lequel nous plonge L.J Smith est génial !

Du roman à la série


J’ai beau avoir adoré les livres, pour moi la série est un gros FLOP ! Je pense que si je n’avais pas lu les livres avant j’aurais adoré mais ça n’est pas le cas alors je suis terriblement déçu ! J’explique : Les scénaristes ont tout enlevé ! C’est vraiment du gros n’importe quoi ! Ils ont gardé l’histoire des sorcières, Cassie, Diana, Faye et Adam et ils ont retiré les autres personnages pour en rajouter d’autres vraiment nul ! Et encore, les quatre personnages qui restent ne ressemble en rien à la description du livre. Faye n’est pas assez méchante, Cassie est blonde alors que c’est Diana qui devrait l’être (pour ressembler à un « ange », comme dans le livre), cette dernière n’est pas assez gentille, pas assez naturelle et douce, et Adam…je ne ferais pas de commentaire. Ils ont réussi à incruster les

parents des ados dans le série et vraiment j’ai trouvé ça nul ! La seule chose bien, c’est les pouvoirs et l’ambiance qu’ils n’ont pas « écorché » (merci !). Alors moi je suis désolée mais si « The secret Circle » a fait un gros FLOP c’est parce qu’ils se sont trop éloignés du livre pour faire une série qui ressemble exactement aux autres. Après ça n’est que mon avis personnel en rapport aux livres, je dirais quand même que j’ai bien suivis la série quand elle est passée à la télé mais j’ai apprécié seulement quand je ne pensais pas aux livres, car disons-le : ça n’a rien à voir ! Je vous mets quand même la bande-annonce et dites moi ce que vous en avez pensé si vous aussi avez suivis la série 🙂 Mais ne vous inquiétez pas, j’ai quand même aimé la série et je la regarderais à nouveau s’il y a une saison deux, c’est juste que je suis déçu qu’ils n’aient pas suivi le modèle du livre que j’ai adoré : mais tant pis !

Je vous souhaite une très bonne journée, j’espère que ma critique vous auras plus, n’hésitez pas à commenter !

Grosse biz’

Mademoiselle M

Promise [Critique Livresque]




Auteur : Ally Condie

Date de parution : 04/2011

Genre :Science-fiction, romance

Edition : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 432


 
 
 Le résumé de l’éditeur 


Cassia, 17 ans, vit dans une Société prétendument idéale qui dicte tout : les distractions, le travail, le lieu d’habitation, la nourriture, les vêtements, même la mort est programmée. Mais surtout, les Officiels organisent les mariages selon des critères de compatibilité idéale. Aussi, quand Cassia apprend qu’elle est promise à Xander, son meilleur ami depuis l’enfance, tout semble parfait ! Étrangement, c’est le visage d’un certain Ky qui apparaît sur le fichier numérique consacré à son Promis, avant que l’écran ne s’obscurcisse… Une erreur, lui dit-on ? Car Ky est issu d’une classe inférieure et n’a pas le droit de se marier. Intriguée, Cassia cherche à mieux connaître ce garçon au passé mystérieux. Ky est un garçon sensible qui lui fait découvrir l’écriture, la création poétique… Elle en tombe amoureuse et se confie à Xander qui lui apprend qu’il aime une de leurs voisines. Peu à peu, l’image de la Société « parfaite » s’effrite aux yeux du groupe d’adolescents. Le doute s’installe, mille questions viennent les perturber. La tension monte, les brimades des Officiels se multiplient. Lorsque Ky est envoyé combattre les Ennemis de la Société dans les Provinces Lointaines, Cassia, écœurée, décide de se rebeller et de le rejoindre…



Ce que j’en pense


Livre accrocheur, nul problème pour le lire. J’ai adoré le début lorsque Cassia apprend qu’elle est fiancée à Xander. C’est vraiment une très bonne idée, original et qui donne tout de suite le ton sur ce qu’il va suivre. Cassia est vraiment une héroine super, je l’adore ! C’est une rebelle, mais le truc c’est qu’elle ne le sait pas vraiment, c’est pour ça que je l’aime beaucoup. Elle tombe amoureuse de Ky tout aussi rebelle, il lui apprend à former les lettres de l’alphabet en cachette car écrire est interdit, l’encre, le papier, les plumes n’existent plus ou du moins ne sont plus utilisés. J’ai trouvé que c’était de très beaux moments.

Les officiels, ceux qui gèrent la communauté m’ont fait penser aux livres Hunger Games, Déviance, et Icônes…c’est souvent la même chose. Il y a un triangle amoureux, et le peuple est géré à peu près de la même manière : ils n’ont droit de rien faire à part écouter les ordres et de la boucler tout en continuant de vivre comme s’ils étaient heureux…C’est ça que je trouve dommage ici. Même si l’histoire est différente il y a toujours quelque chose pour les raccrocher et c’est peut-être ce que je reproche à ce genre de livre de science-fiction, apocalyptique…

Mais si je fais abstraction de tout ça je peux vraiment dire que j’ai adoré Promise ! Même si à part Cassia je n’ai pas aimé beaucoup de personnage, il y a tout de même un beau décor, une fin qui donne envie de savoir la suite, une couverture sublime (c’est d’ailleurs pour ça que j’ai acheté le livre), un système de pastille verte, bleu et rouge (je ne vous en dis pas plus) et une belle histoire d’amour.

Donc pour moi c’est un grand OUI ! Il faut absolument lire Promise d’Ally Condie. D’autant plus que j’ai entendu dire que le roman ne tarderait pas à sortir au cinéma, donc restez sur vos gardes 😉

Dans la société,

Les officiels décident.

Qui vous aimez.

Où vous travaillez.

Quand vous mourrez. 

Titre du roman : 2,5/5, je ne suis pas très fan du titre, ou du moins celui du premier roman. Les autres sont beaucoup plus accrocheur.

Couverture : 5/5, rien à dire mis à part : Magnifique ! Simple, et en même temps sophistiqué, on comprend tout de suite à quoi ça correspond.

Ecriture : 4/5, très bien écrit.

By Mademoiselle M

Les âmes vagabondes [Critique Livresque]

Auteur : Stephenie Meyer
Date de parution : 06/2010
Genre : Science-Fiction
Edition : JC Lattès

Mon résumé

La terre est envahi par une race extraterrestre qui prend possession des esprits mais laisse les corps des humains intact . Ils sont appelés les âmes.

Melanie Stryder fait partie des derniers humains. Elle et son frère sont des rebelles, ils sont recherchés, traqués…

Mais le jour où Melanie est capturée, elle refuse de laisser l’âme qu’on lui implante la contrôler. Celle-ci s’appelle Vagabonde. Elle ne rêve que de paix et d’harmonie.

Elles sont différentes, elles partagent le même corps, et elles vont devoir s’unir pour survivre.

Ce que j’en pense

Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal au début à accrocher. Il y a beaucoup de blabla, de flash back, de scène qu’on ne comprend pas et qui sont très ennuyantes. Bref, pas génial pour une lectrice comme moi qui a besoins d’accrocher tout de suite…Cependant, j’ai tout de même continué sans me décourager. Et…j’ai commencé petit à petit à apprécier Melanie et Vagabonde. Mais je suis certaine que c’est à partir du moment où elles sont entrés dans le désert que j’ai véritablement dévoré ce livre. Je n’arrivais plus à m’arrêter. Les pages et les lignes défilaient sous mes yeux et je riais, pleurais, ressentais tout ce que ressentait Gaby (surnom de Vagabonde) qui est devenu le personnage principale. Un décor forminable et peu commun se dévoile au fil de la lecture : des grottes dans le fin fond du désert. J’ai adoré !

Il y a aussi des personnages hyper attachant, comme Ian (que j’adore plus que les autres…surement parce que c’est la version humaine de Gaby en un certain sens et qu’il se moque des apparences), Jamie le courageux petit frère de Mélanie et l’oncle Jeb, fou peut-être mais génie à n’en pas douter. Et pour une fois, il a un triangle amoureux qui tient complètement la route ! Eh oui « clap, clap, clap » à notre Stephenie Meyer adoré. C’est une histoire d’amour compliqué et je me suis demandée pendant tout le long de ma lecture ce qui allait ce passer…alors je vous explique le problême : Gaby a prit le corps de Mélanie. Mais Mélanie est toujours présente dans son esprit. Avant de se faire capturer par les âmes, cette dernière était tombé folle amoureuse de Jared, un rebelle comme elle. Sauf que quand Gaby et Mélanie (les deux dans le même corps vous comprenez bien, même si Mélanie ne peut pas controler son corps et s’exprimer) rejoigne un camps rebelle dans le désert mené par Jeb, oncle de Mélanie, tout le monde croit que Mélanie est morte même si son corps est toujours là. Jared detèste Gaby. Sauf qu’il est amoureux de Mélanie et il ne sait pas vraiment si elle est toujours là. Et puis il y à Ian, un autre rebelle qui lui va tomber amoureux de Gaby et non de Mélanie…Bref, affreusement compliqué. Et je me suis triturée la cervelle pour trouver une solution qui pourrait tenir…Eh bien jamais je n’aurais trouvé avant d’avoir lu la fin, ça c’est clair !

En tout cas j’ai aussi beaucoup aimé la fin mais c’est vraiment dommage qu’il n’y ai pas de suite…et c’est aussi très rare.

Bref, j’ai adoré le décor, les ennemies, l’idée de deux personnes dans un même corps, les histoires d’amours, les rebelles, Gaby et Mélanie, le sentiment d’humanité que dégage le roman, cette amitié hors du commun et ce gout de sacrifice, tout ça pour une fin qui finit bien !

Je pense que vous avez tous compris : J’ai été conquise. Et si vous voulez un conseil, ne vous découragez pas dès le début, la suite vaut le coup d’œil !

Titre de l’histoire : 5/5, super titre !

Couverture : 3/5, bof bof…simple.

Ecriture : 5/5, c’est du Stephenie Meyer et j’adore !

Du roman au film

Au cinéma le 17 Avril 2013, je crois que ce film a été moyennement bien accueilli par le public. Pour ma part, j’ai été assez déçu c’est vrai car j’ai tellement adoré le livre que j’en attendait beaucoup trop du film. Les musiques du film sont franchement nul, je les ai trouvé trop ennuyantes alors que pour un film d’action ça aurait du bouger plus….Mais heureusement que la B.O est géniale ! Radioactive d’imagine dragons. C’est grâce à ce film que je l’ai découverte et cette musique va vraiment très bien au fil tant par le son que par les paroles.

Le choix des acteurs est vraiment bien, la dessus je suis contente. Les décors sont assez bien refaits, c’était ça que je pensais dans ma tête en lisant. J’ai beaucoup aimé la carrosserie des voitures des âmes (les ‘parasites’ comme disent les rebelles) qui dans un style de miroir reflète le désert. Une très bonne idée. Les yeux spécifiques des âmes sont aussi très très bien fait. Un lobe argenté à la place de la couleur habituelle des humains. Par contre j’ai été déçu par le physique de Gaby à la fin…j’essaye de ne pas trop spoiler, mais pour ceux qui ont lu le livre et vu le film vous me comprendrez. Au niveau du jeu des acteurs : bien mais pas transcendant. Melanie/Gaby est jouée par Saoirse Ronan, Jared par Max Irons, Ian par Jake Abel et la traqueuse (méchante âme) par Diane Krueger (elle joue d’ailleurs très bien la traqueuse). Que du beau monde ! Par ailleurs le film a été réalisé par Andrew Nicoll et le titre original est the host.

Je n’ai rien d’autre à dire. Ce livre est addictif, original et juste parfait !

Bonne lecture et grosse Biz’

Mademoiselle M

Déviance [Critique Livresque]

Auteur : Gemma Malley
Date de parution :
Genre : Science-Fiction, Romance
Edition : Michel Lafon

Le résumé de l’auteur

La Terre a été ravagée par la folie des hommes. Pour que cela ne se reproduise jamais, la Cité a été créée. Nul ne peut y entrer et nul ne peut y sortir. En son sein, ni le mal ni les sentiments ne sont autorisés.

Malgré l’interdiction, Evie, 16 ans, aime Raffy en secret depuis toujours. Et lorsqu’il est banni, elle décide de fuir avec lui. Hors des murs protecteurs de la ville, ils découvrent des horreurs insoutenables sur son fonctionnement…mais aussi un nouvel espoir.

Ce que j’en pense

J’en pense que j’ai déjà lu cette histoire. Mais si ! C’est un copié collé exact d’un petit mélange Divergente/Promise. Je suis désolée par ce jugement un peu dur mais c’est la vérité ! Le premier livre que j’ai lu dans ce style devait être Promise, ensuite j’ai lu Divergente et voilà que Déviance revient avec les problèmes. Un endroit où tous les humains sont regroupés après une soi-disant guerre qui a tout ravagé, des humains qui se font contrôler par un gouvernement implacable sur les nouvelles règles, des sentiments interdits, et forcément une fille qui tombe amoureuse d’un garçon alors que c’est interdit. Et un triangle amoureux. Bref, ça n’est pas très original.

Sinon, au niveau des personnages, Evie est un personnage assez sympa. C’est une petite rebelle, même si elle ne le dit pas directement, on le sent dans ses propos ou alors quand elle présente le fonctionnement la Cité. Elle n’est pas née dans la Cité et s’est fait adopter par ses habitants. Elle est depuis toujours amoureuse de Raffy, le frère de Lucas l’homme qu’elle doit épouser (pas simple pour la petite Evie).

Ce que j’ai trouvé bien, c’est cette histoire d’étiquette. Voilà comment le Système s’occupe de chacun de la Cité : en attribuant des étiquettes aux gens. Il y a les A, les B, les C, les D et les E. En fonction de la façon dont ils travaillent ou qu’ils s’entraident dans la communauté, les gens reçoivent une étiquette. Evie a une bonne étiquette, elle est B « bienfaisante ». Les A sont les meilleurs, les « Admirable » dont fait partie Lucas. Ils occupent les postes les plus important dans le système, se sont des membres de confiance (ou pas). Les C, les « convenables », passent encore mais doivent être vigilant, car quand ils passent à D, ils sont mal vu par la communauté et sont rejetés. Mais attention, une fois passé en E, c’est la fin. La personne est banni pour une faute impardonnable et personne ne sait ce qu’il leur arrive…

Mis à part que l’histoire est vu et revu, j’ai tout de même trouvé que l’intrigue tenait la route et quand Evie et Raffy s’enfuient ensemble, il y a de l’action et assez de suspens sur ce qu’ils vont trouver au delà de la Cité.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Lucas. Sans vous spoiler l’histoire, je peux vous dire qu’il m’a beaucoup surprise. On aurait pu penser que c’était Evie et Raffy les plus rebelles de cette histoire, et bien non, je me suis trompée…

En tout cas la fin est super. Enfin une fin de roman qui fini bien (enfin « plutôt » bien).

Titre de l’histoire : 5/5, très original, j’aime beaucoup.

Couverture :  2/5, euh…je ne vois pas trop le rapport avec le reste du roman mais je laisse des points parce que j’aime bien l’idée du brouillard.

Ecriture : 3/5, bien écrit mais sans plus.

Et voilà ma petite critique est terminé, j’espère qu’elle vous aura plu !

Grosse Biz’ et bonne lecture !

Hunger Games [Critique Livresque]

Auteur : Suzanne Collins

Date de parution : 01/10/2009

Genre : science-fiction

Edition : Pocket jeunesse

Mon résumé

Katniss Everdeen, seize ans, vit dans une Amérique post-apocalyptique rebatisé Panem. Le Capitole, après des années de troubles et de guerres, contrôle les douze districts d’une main de fer. Pour contrôler les districts, il est crée un jeu télévisé appelé « les Hunger Games ». Jeu qui consiste à choisir un garçon et une fille entre 12 et 18 ans pour les envoyer dans une arêne truffé de caméras que tout Panem pourra suivre. Une seule règle : Tuer ou se faire tuer. Les Hunger Games ont commencé ! Quand sa petite sœur est appelée pour participer à ce jeu, Katniss n’hésite pas une seconde à prendre sa place. Consciente du danger, elle est prête à donner sa vie pour sauver les gens qu’elle aime…

Ce que j’en pense

Une bombe monumentale ce livre !

Un chef d’oeuvre…je suis sérieuse, c’est une trilogie que j’ai lu à une vitesse hallucinante. En deux semaines l’affaire hunger games était classé pour moi. C’est ce genre de livre où l’on entre dans le personnage et où l’on a du mal à en sortir. On perçoit vraiment bien le caractère de Katniss, courageuse, déterminée et égale à elle-même en toute circonstance. C’est un bouquin assez facile à lire, j’aime bien le fait qu’on connaisse bien la vie de chaque personnages qui sont tous très attachant. Comme d’habitude c’est le tome 1 le meilleur (et jusqu’à preuve du contraire c’est souvent le cas). J’ai aussi beaucoup aimé le tome 2, l’embrasement,  où Katniss retourne dans l’arène avec Peeta Melarke (je ne vais pas spoiler la fin du 1 si tu ne l’as pas lu mais en gros, Peeta vient aussi du district 12 et est revenu vivant des Hunger Games, il est secrètement amoureux de Katniss…enfin pas si secrètement que ça enfaîte). Je me suis demandée tout au long du livre comment ils allaient survivre dans cette nouvelle arène…la fin est explosive ! Et puis il y a le tome 3, la révolte. Il n’y a plus d’arêne, mais il y a de la tristesse, la guerre, des rebelles, et une Katniss détruite. Il a fallut que je lise la fin une seconde fois pour bien comprendre…elle est surprenante, géniale et en même temps horrible. Je la conseil à 200%, cette trilogie est une petite pépite, génial, qui sort de l’ordinaire et qui nous fait pleurer autant qu’elle nous emporte dans le combat de Katniss pour la liberté.


Adaptation au cinéma

C’est en 2011 (je crois) qu’est sortie au cinéma l’adaptation du tome 1 d’Hunger Games. C’est Jennifer Lawrence, encore inconnu du public, qui va jouer le rôle de la fille du feu. C’est un élan dans sa carrière qui va la propulser au rang de super star. Peeta est joué par Josh Hutershon vu dans voyage au centre de la terre et le meilleur ami de Katniss, Gale, joué par Liam Hemsworth. L’année dernière est sortie le second volet de la saga, très attendu du public. Les producteurs ont décidé de couper en deux le dernier livre, la première partie de la révolte sort donc en Octobre et la dernière partie l’année prochaine. Même si j’adore les films, je dois avouer que quand je les relis (car oui, il m’arrive de les relire), je trouve que les réalisateurs n’ont pas bien reproduit l’atmosphère. Enfin, c’est mon avis…Bref, super livres, super films ! (bande annonce ci-dessous).

« Joyeux Hunger Games et puisse le sort vous être favorable… »

Grosse Biz’ et bonne lecture !

Insaisissable [critique livresque]

Auteur : Tahereh Mafi
Date de parution : 07/05/2014
Edition : Michel Lafon Poche
Genre : Fantastique, romance

Résumé

Juliette est enfermée depuis 264 jours. Enfermé pour un crime qu’elle n’a pas voulu commettre. Pour quelque chose qu’elle n’a pas contrôlé. Un accident…
Depuis toute petite, Juliette ne touche personne. Car quand sa peau est au contact d’une autre, il se passe quelque chose…que Juliette ne contrôle pas. Alors elle se fait toute petite et essais de résister au moquerie des autres enfants, aux regards qu’on lui lance, au rejet de ses parents. Mais un jour, dans un super marché, un bébé cri. Sa mère ne fait pas attention à lui. Prise de pitié pour le petit bébé, Juliette veut l’aider. Elle voulait seulement l’aider…elle l’a tué.
Alors depuis ce jour elle est enfermée. Elle regarde à la fenêtre et espère apercevoir un oiseau. Elle écrit dans son petit carnet et attend. Jusqu’au jour où un garçon vient partager sa cellule. Adam. Le seul qui ne l’ai jamais regardé de travers. Le seul qui l’ai défendu. Le garçon dont elle est follement amoureuse depuis l’école primaire ne la reconnait plus…

Ce que j’en pense

Super roman. Avec tout de même de petit rapprochement avec « Divergente », ce livre de poche m’a bien plu. Enfaîte, dans un livre je suis tout de suite attiré par la couverture. Si la couverture me plait, je lis le résumé. Mais cette fois j’ai tout d’abord adoré le résumé ( original, attirant, très prometteur) et ensuite complètement craqué pour la couverture qui est super jolie et qui me rappelle bien l’histoire maintenant que j’y pense…Bref, comme d’habitude une super héroïne même si je commence à en avoir assez de ces héroïnes qui se lamentent sur leur sort et se croit nul alors qu’elle ont juste une vie incroyable, pleine de rebondissements (Zut, alors ! Moi aussi j’ai envie de devenir comme ça. Alors, ressaisi-toi, Juliette. Un million de filles rêveraient d’être à ta place)…c’est un petit peu ce que je me suis dit en lisant. C’est vrai, que peu d’héroïnes ont confiance en elle et ne font pas toujours les bons choix. J’aimerais trouver cette perle qui montrera une force en elle qui nous fera craquer et qui nous donnera tout de suite du courage, c’est ça que je veux voir…
Euh…je m’égare légèrement là, non ?
Bon, en tout cas il y a un beau garçon qui s’appelle Adam et qui est tatoué (divergente ?), de belles robes, un décor assez difficile à cerner, une enfance difficile, un monde qui commence à voler en éclat, une fuite vers un groupe rebelle (divergente…), des factions (non je blaaague !), et je vais arrêter là sinon je vais spoiler la fin qui est vraiment étonnante (ou pas, ça dépend des points de vues). Ah ! J’ai surement oublié quelque chose d’important. Ce roman est d’une romance à couper le souffle. C’est d’un romantisme ensorcelant et dangereux qui tient en haleine jusqu’à la fin. ça n’est ni trop « cucu » ni trop « je t’aime moi non plus ». Non, là c’est concret et c’est beau. Voilà !
Je conseil au +13 ans et vraiment c’est un super livre que j’ai lu en moins de deux jours (ce qui fait que je l’ai lu en une journée enfaîte :p), pour le mot de la fin : j’ai hâte de lire la suite (c’est une trilogie) !

Grosse Biz’