Les hauts de Hurlevent [Critique Livresque]

Auteur : Emily Brontë
Date de parution : 1847
Genre: drame, historique, romance
Edition :  Black Moon


 

Mon résumé


Au 19ème siècle, le jeune et miséreux Heathcliff, adopté par la famille Earnshaw, est élevé dans le domaine de Wuthering Heights malgré l’hostilité de certains membre de la famille. A la mort du père, il est réduit au rôle de domestique et seule la jeune et espiègle Cathy Earnshaw lui permet de supporter les mauvais traitements de son frère d’adoption. Heathcliff et Cathy deviennent bientôt inséparables et éprouvent l’un pour l’autre une passion dévorante. Mais Heathcliff est pauvre et n’est qu’un simple domestique, tandis que Cathy est de la haute société. Leur amour est impossible. Cathy l’a bien compris est épouse le riche voisin du manoir aux Grives. Heathcliff en gardera une blessure profonde. De celles qui insprirent un sentiment de vengeance.



Ce que j’en pense



A l’origine c’était un roman que je devais lire pour le collège. Au début j’ai trouvé ça assez ennuyant, lent et très barbant…et puis j’ai commencé à prendre goût à cette histoire aux multiples personnages. On voit défiler à peu près trois générations sur 383 pages (autant dire qu’il faut un plan pour retenir tous les noms). De la romance, ce genre d’amour impossible, qui déchire plus qu’il ne rend heureux, des personnages aux côtés cruelles, qui ne rêvent que d’une chose, être libre. Cette histoire reflète parfaitement le décalage des classes sociales de l’époque, et j’ai été triste en même temps que les personnages, j’ai ressenti ce qu’ils ressentaient, durant ma lecture je disparaissais pour réapparaitre dans le manoir de Wuthering Hight (les hauts de hurlevent, si vous préférez) et je suivais la malheureuse Cathy Earnshaw. C’est vraiment un roman qui m’a plu et qui m’a marqué que je conseil à ceux qui ont l’habitude de lire (c’est tout de même assez complexe comme lecture). C’est ce que j’appelle un roman « gothique » car tout est sombre et je ne me souviens pas avoir lu quelque chose de joyeux (je sais ça ne donne pas tellement envie vu sous cet angle) mais je peux vous dire que la fin était à la hauteur de mes espérances. Entre amour, malédiction, et vengeance, Wuthering Heights est l’un des chefs-d’œuvres de la littérature anglaise. Et un roman qui restera longtemps dans ma bibliothèque, croyez moi sur parole !


Je vous ai rajouter la bande annonce de deux adaptations au cinéma (la première date de 1992 et la seconde de 2011).

Désolée, elles sont en anglais.

J’espère que cette critique vous a plu, et je vous dis à bientôt pour un nouvel article !

Publicités

Le crime de la Pierre levée [critique Livresque]

Auteur : Catherine Cuenca

Date de parution : 21/08/2010

Genre : Jeunesse, policier dans un contexte historique

Edition : Flammarion- père castor

Mon résumé

En 1101, Bruna jeune paysane, quitte son village natal pour travailler au château de Roquemaure. Elle découvre vite que la fille qu’elle remplace aux cuisines a été découverte morte au pied de la pierre levée, dévoré par des loups. Car à la lisière du bois de Roquemaure se tient une grande pierre levée au bord d’un ruisseau et d’après certaine légende du village, les femmes cherchant l’amour se rendrait au bord de ce ruisseau au vertu magique. Mais chaque fois, on les retrouve déchiquetté sauvagement. Bruna en est certaine, ce ne sont pas des loups qui tuent ces pauvres femmes. Le meurtrier se tient parmi eux, et même si Florent (l’homme dont elle est amoureuse) promet de la protéger, Bruna ne peut compter que sur elle… 
Ce que j’en pense
Roman très facile à lire, si je me souviens bien je devais avoir entre 10 et 11 ans quand je l’ai lu et je n’ai eu aucun problème de compréhension. L’histoire et clair, il y a peu de personnages mais j’apprécie le fait qu’on les connaisse bien. Il est très rapide à lire, il faut compter 129 pages en tout.

J’aime beaucoup l’illustration, dans le style de tous les livres jeunesses historiques où l’on voit Bruna cueillir ses fleurs préférés au pied de la pierre levée.  

Il y a du suspens, de la romance, et de la surprise car je crois me souvenir que la fin m’avait beaucoup surprise (dans le bon sens), j’étais conquise par le choix du meurtrier. C’est une petite enquête sympa comme en ont a peu l’habitude d’en lire du fait de l’époque mais ça colle parfaitement et c’était une idée de génie. Bravo l’auteur !

C’est un livre jeunesse mais tout le monde peut le lire. Si je n’avais pas autant de livres à lire, je l’aurais relu sans hésiter.
Grosse biz’ et bonne journée de lecture !