Tant que nous sommes vivants [Critique Livresque]

Auteur : Anne-Laure Bondoux

Date de parution : 25/09/2014

Genre : Aventure, Amour

Edition : Gallimard jeunesse




Résumé de l’auteur

Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers les territoires inconnus… Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants?

Ce que j’en pense


D’abord attiré par la poésie et la finesse d’une couverture aux allures d’ombres chinoises, j’ai ensuite été plongé dans une lecture qui ne ressemble en rien à ce que j’avais déjà pu lire auparavant. 

Bo et Hama sont amoureux, nous le ressentons. Leur histoire d’amour est simple, ils ne font pas de « chichi » et s’aiment simplement. Puis vient la terrible catastrophe où Hama perd ses mains. Pour moi, cela a été le début du déclin, autant pour la jeune femme que pour le reste de l’histoire qui avait pourtant bien commencé. Hama était une femme douce, avec toujours de petites attentions. Et au fil de l’histoire elle change, devient plus dur, et perd cette « pureté » qui la caractérisait si bien auparavant. Tandis que Bo, lui, semble toujours rester lui-même, je n’ai jamais vraiment eu l’impression de le voir différemment…Et le fait de suivre leur histoire d’amour du début à la fin (je ne vais pas vous le cacher, il y a une fin) est vraiment intéressant et passionnant. 

Les décors sont merveilleusement bien décris et j’imaginais sans mal le cabaret de la Tsarine, les lacs, les forêts, l’usine, la guerre…J’aurais presque pu imaginer dans ma tête le théâtre d’ombres de Bo et le petit visage de Tsell regarder au loin, assise sur son « cheval ». 

Il y a aussi un mélange étrange entre réelle et irréelle, nous ne savons ni où nous nous situons ni en quelle année nous nous trouvons. Le narrateur est au début un véritable mystère (assez troublant il faut le dire) et puis j’ai terminé par comprendre de qui il s’agissait. Pour en revenir à l »irréelle », nous avons de temps à autre des passages en rapport avec une sorte de « magie » et je ne sais pas vraiment si c’était tout simplement une métaphore ou bien l’auteur qui voulait rajouter une touche de fantastique dans son oeuvre. C’est pour ceci que je pense que cette histoire ne peut pas convenir à tous. Bien que ça ne m’ai pas dérangé (bien au contraire) je pense que cela peut embrouillé certains…

A vrai dire, en ce moment-même je reste fixer mon écran sans savoir que faire, quoi écrire. Il me semble que ce que j’écris est complètement idiot, sans importance. Je dois vous avouer quelque chose : je ne peux pas décrire ce roman. Il est tellement différent de ce que j’ai pu lire auparavant, tellement empreint de douceur, tellement bien écrit. Je ne sais pas quoi vous écrire, les mots ne viennent pas, et je n’arrive pas à trouver les mots juste pour décrire cette oeuvre. 

Je peux seulement vous dire que c’est un roman qui m’a touché, qui est différent et qui je le pense ne peut pas plaire à tout le monde, et même si j’ai été assez lente dans cette lecture, j’ai tenu jusqu’au bout et je n’ai absolument pas regretté. Pour moi, cette fin reflète le début mais avec cette fois-ci des jours meilleurs qui se profilent à l’horizon. Mon seul regret : ne pas savoir ce qui arrive à Bo et à Hama par la suite. 

Je pense que vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre et je pense qu’il mérite que vous lui prêtiez un petit peu d’attention. Entre amour, périple fabuleux à travers un monde que nous ne connaissons pas (ou peut-être que si…), des hommes qui avec leur malheur font des erreurs, des départs et des retours, des malédictions et un don…l’histoire fabuleuse de Bo et Hama restera je le pense longtemps dans mon esprit. 


Titre : 3,5/5, un titre très beau qui reflète l’amour et l’espoir.

Couverture : 5/5, je pense que vous l’aurez compris : je l’adore !

Ecriture : 4,5/5, un style envoûtant et parfaitement bien adapté pour les jeunes comme pour les plus âgé


Ce livre a donc été pour moi une très bonne lecture comme une très belle découverte et je vous souhaite de l’apprécier autant que moi.

Bon weekend à vous tous mes lecteurs !

Mademoiselle M

Les Autodafeurs [Critique Livresque]

Bienvenue à tous en ce charmant Jeudi du mois de Février,

J’ai décidé aujourd’hui de vous faire une critique livresque car j’ai terminé un des livres de la sélection 2015 du Comité de Lecture ado (voir ici) dont je suis la partenaire. J’avais donc le choix entre cinq ou six livres (il me semble), et mon devoir est donc d’en lire au minimum deux avant le mois de Mai. J’ai donc pris la chose au sérieux et me suis empressée de choisir un roman. Mon choix s’est porté sur le premier roman de la trilogie « Les Autodafeurs » de Marine Carteron. Je vous laisse un petit suspense…Ai-je aimer, oui ? non ? Je vous laisse lire ma critique pour le savoir.



Auteur : Marine Carteron 

Date de parution : 05/2014

Genre : Action, Actuel, histoire de vie

Editeur : Rouergue Eds Du 

 

Le résumé de l’éditeur


À la mort de leur père, Auguste, un lycéen d’aujourd’hui, et sa petite sœur Césarine, autiste géniale, sont plongés tête la première dans une guerre secrète. Elle oppose depuis des siècles, La Confrérie et Les Autodafeurs. Nos deux héros vont devenir malgré eux les acteurs de ce conflit millénaire. Son enjeu ? Le contrôle du savoir et la main mise sur sa forme la plus ancienne : Les livres…

Ce que j’en pense 


Un roman-autant vous le dire-dont je ne savais absolument pas à quoi m’attendre, donc j’y suis allée un petit peu à la folie « Oh ce livre…allez hop je le prend ! ». Et donc quand je l’ai ouvert je ne savais absolument pas où je mettais les pieds (ou plutôt les yeux) et je me suis lancée dans la folle histoire de Gus et de Césarine….

Pour commencé (car oui, il y a toujours un commencement), le roman débute par la mort du père de nos deux héros. Suite à ce décès, la petite famille déménage dans un bled complètement paumé chez les grands parents de Gus et Césarine, une grande propriété appelé La Commanderie, un endroit que j’ai adoré et que j’arrivais sans problème à imaginer. Tout comme les autres décors (il n’y en avait pas tellement tout compte fait) tel que le collège, la bibliothèque de la commanderie, la chapelle dans les bois, les souterrains…

Au niveau du déroulement de l’histoire, il est vrai que j’ai eu un petit peu de mal à comprendre à quoi ça servait tout cela, les gardiens, les traqueurs,ect. Et puis au fil de ma lecture tout à commencer à s’éclaircir et sincèrement l’auteur à énormément d’imagination pour avoir pu nous pondre un tel roman aussi bien ficelé, intéressant, et original. Un petit mélange d’agent secret, et des trois mousquetaires…C’est vraiment cette lecture étonnante et pleine de rebondissement qui ont fait que je n’ai pas réussi à me passer de ce roman et que je l’ai lu aussi vite. 

Mais le mieux dans cette histoire, la petit perle que tous les lecteurs recherchent, ce sont ces personnages juste incroyablement attachants. Auguste, parce qu’il a mon âge, qu’il est le prototype même de l’ado qui se cherche, parce qu’il est courageux et que son humour est tordant, parce qu’il nous sort des répliques de folie, que c’est un vrai petit ninja et que tout simplement je l’adore. Et puis il y a Césarine, sa petit sœur autiste (mais nous, on préfère dire « artiste ») une petite fille incroyable, tant par son intelligence et son caractère hors du commun. Il est vrai, que l’on entend très peu parler de cette maladie dans les livres et c’est bien dommage, car Césarine nous prouve plus d’une fois qu’elle a tout pour être une petite fille d’exception (et elle l’est !), et c’est touchant. 

J’ai trouvé également la composition du roman très original, nous avons donc le point de vue interne d’Auguste dans la plus grande partie du bouquin, puis de temps à autre, des passages du Journal de Césarine, où celle-ci nous fait partager son univers et ses escapades, et que j’ai pris grand plaisir à lire car encore une fois vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cette gamine est étonnante…je ne peux même pas vous l’expliquer, je ne saurais par où commencer. 

Nous finissons par une fin (car oui, malheureusement il y a eu une fin, à mon grand déséspoir), carrément catastrophique, je peux le dire. Où nous sommes aussi triste que les personnages, leur vie change à nouveau et Auguste Mars est à présent un gardien (en plus d’être un idiot, n’est-ce pas Césarine ?). C’est ce genre de bouquin où la fin est triste, mais où moi lorsque je referme mon livre, je souris. 


Cette trilogie est donc pour moi une véritable découverte, j’ai été balancé entre les éclats de rire et la fraîcheur d’un roman d’un genre nouveau, entre humour, courage et histoire, j’ai été conquise et j’ai tout simplement hâte de lire le tome 2 ! 


Titre : 5/5, original de mettre en titre le nom des ennemies

Couverture : 3,5/5, je ne sais pour quelle raison mais elle me fascine…

Ecriture : 5/5, fluide, hilarant, et bien ficelé. Pour moi, c’est parfait.


Ma prochaine lecture en rapport avec la selection du comité sera Rush de Phillip Gwynne. Si vous l’avez déjà lu n’hésitez pas à me donner votre avis !


Mademoiselle M

Les hauts de Hurlevent [Critique Livresque]

Auteur : Emily Brontë
Date de parution : 1847
Genre: drame, historique, romance
Edition :  Black Moon


 

Mon résumé


Au 19ème siècle, le jeune et miséreux Heathcliff, adopté par la famille Earnshaw, est élevé dans le domaine de Wuthering Heights malgré l’hostilité de certains membre de la famille. A la mort du père, il est réduit au rôle de domestique et seule la jeune et espiègle Cathy Earnshaw lui permet de supporter les mauvais traitements de son frère d’adoption. Heathcliff et Cathy deviennent bientôt inséparables et éprouvent l’un pour l’autre une passion dévorante. Mais Heathcliff est pauvre et n’est qu’un simple domestique, tandis que Cathy est de la haute société. Leur amour est impossible. Cathy l’a bien compris est épouse le riche voisin du manoir aux Grives. Heathcliff en gardera une blessure profonde. De celles qui insprirent un sentiment de vengeance.



Ce que j’en pense



A l’origine c’était un roman que je devais lire pour le collège. Au début j’ai trouvé ça assez ennuyant, lent et très barbant…et puis j’ai commencé à prendre goût à cette histoire aux multiples personnages. On voit défiler à peu près trois générations sur 383 pages (autant dire qu’il faut un plan pour retenir tous les noms). De la romance, ce genre d’amour impossible, qui déchire plus qu’il ne rend heureux, des personnages aux côtés cruelles, qui ne rêvent que d’une chose, être libre. Cette histoire reflète parfaitement le décalage des classes sociales de l’époque, et j’ai été triste en même temps que les personnages, j’ai ressenti ce qu’ils ressentaient, durant ma lecture je disparaissais pour réapparaitre dans le manoir de Wuthering Hight (les hauts de hurlevent, si vous préférez) et je suivais la malheureuse Cathy Earnshaw. C’est vraiment un roman qui m’a plu et qui m’a marqué que je conseil à ceux qui ont l’habitude de lire (c’est tout de même assez complexe comme lecture). C’est ce que j’appelle un roman « gothique » car tout est sombre et je ne me souviens pas avoir lu quelque chose de joyeux (je sais ça ne donne pas tellement envie vu sous cet angle) mais je peux vous dire que la fin était à la hauteur de mes espérances. Entre amour, malédiction, et vengeance, Wuthering Heights est l’un des chefs-d’œuvres de la littérature anglaise. Et un roman qui restera longtemps dans ma bibliothèque, croyez moi sur parole !


Je vous ai rajouter la bande annonce de deux adaptations au cinéma (la première date de 1992 et la seconde de 2011).

Désolée, elles sont en anglais.

J’espère que cette critique vous a plu, et je vous dis à bientôt pour un nouvel article !

L’Elue, Selection tome 3 [Critique Livresque]




Auteur : Kiera Cass

Date de parution : 15/05/2014

Genre : Romance, dystopie

Edition : Robert Laffont

En Résumé 




La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une..




Ce que j’en pense

Je ne vais pas faire de long discours pour tout simplement vous dire que j’ai sur-adoré cette trilogie. Elle n’est peut-être pas basé sur un sujet triste ou sérieux comme bon nombre de livre à succès, elle parle d’amour, de belles robes et de rébellion, moi elle m’a fait rêver et j’ai adoré.

Je ne vais tout de même pas m’arrêter là et vais te faire une critique un petit peu plus détaillé, ne t’inquiète pas mon petit lecteur.

Aaah ma chère America, que je suis contente d’avoir suivi ta génialissime (et ô combien complexe) histoire d’amour avec le prince Maxon. C’était si amusant de les voir se chamailler, se découvrir, et s’adorer. C’est tout le charme du livre. Je vais donc vous parler des deux derniers livres (je ne voyais pas l’intérêt de faire deux critiques séparés de l’Elite et de l’Elue). Et je dois vous avouer que je vais avoir beaucoup de mal à trouver des défauts. Mais en cherchant bien, je peux vous dire ceci : l’innocence des prétendantes dans le second tome est assez décevant, le prince Maxon commençait à me taper sur le système avec ses crises débiles où il manquait de tout foutre en l’air avec America, et Aspen qui rôdait dans les parages et qui refaisait une cour empressé à la jeune femme. Autant vous dire que ces « défauts » sont ridicules par rapport à ce que j’ai trouvé de super dans ces livres.

Tout d’abord, la détermination d’America et son impulsivité ont fait d’elle, un personnage encore plus attachant qu’elle ne l’était déjà et son courage la met tout à l’honneur. J’ai été très surprise de la tournure que prenait l’histoire, surtout avec Marlee, un retournement de situation auquel je ne m’attendait absolument pas a donné du piquant au bouquin et le danger qui plane sur le pays à cause des Renégats qui commettent plusieurs intrusions dans le palais, redonnent une force au livre et nous donne envie de lire toujours plus. Et il est vrai qu’au fil des pages je me posais de plus en plus de questions. Je ne savais pas ce qu’il allait arriver. Maxon ou Aspen ? Vivre ou mourir ? Se rebeller ou se taire ? Je me sentais rentrer dans le personnage d’America et avoir les mêmes angoisses qu’elle (oui, je sais c’est ridicule dit comme ça^^). Et puis il ne reste plus que quatre prétendantes. Le suspense est grandissant et on se pose toujours plus de questions. Ce que j’ai trouvé très intéressant, c’est ce phénomène de « rébellion » que l’on découvre à la fin de la trilogie, lorsque l’on découvre que presque la moitié des habitant d’Illéa sont des Renégats du Nord (les gentils rassurez-vous) est assez amusant et j’ai beaucoup aimé. Et puis il y a cette fin…Grandiose ! Une bataille finale, un déchirement dans le couple Maxon-America que j’ai trouvé atroce, des morts (que j’ai regretté…ou pas) et…Une fin heureuse. Plus je réfléchis, plus je me dis que ça fait un bon moment que je n’avais pas lu un livre qui finissait bien. C’est vrai, je m’étais habituée à refermer mes livres avec des petits pincements aux cœurs. Mais vous savez quoi ? ça fait du bien d’être heureuse après une bonne lecture, de refermer un livre en se disant que l’on va faire une critique positive et en sachant que ce livre restera dans votre bibliothèque et que vous aurez plaisir à le relire, encore et encore.

Titre : 4,5/5, tout à fait d’accord avec le choix du titre

Couverture : 5/5, chaque tome à eu une couverture éblouissante

Ecriture : 4,5/5, simple mais pourtant qui nous fait voyager dans le coeur d’America Singer, c’est vraiment un style d’écriture efficace et moi je dis « bravo » !

J’espère que cette critique vous aura plu, moi en tout cas je suis vraiment super contente d’avoir pu lire cette trilogie en aussi peu de temps (il m’a fallu quatre jours pour lire ces deux tomes) et vraiment je la conseil à tous !

Je vous laisse avec le book trailer.

Bon weekend 😉

La Selection [Critique Livresque]



Auteur : Kiera Cass

Date de parution : 04/2012

Genre : Romance, Science Fiction

Edition : Robert Laffont

Le résumé de l’auteur 

Trois cents ans ont passé et les Etats Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeà, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône.

Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…

Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Ce que j’en pense 

Déjà comment ne pas succomber à cette magnifique couverture ?! Je la trouve juste Ma-gni-fyyy-que (imaginer l’accent de Christina Cordula XD) et j’étais juste obliger d’acheter ce livre ! Vu que je suis plutôt du genre coquette, qui aime les belles robes et qui a toujours rêvé de devenir une vrai princesse (et oui…) je ne pouvais pas être plus ravis ! En même temps c’était un petit peu le but que je m’étais fixé ce mois-ci (lire le livre j’entend bien) car j’ai entendu parler de cette trilogie tellement de fois que je ne pouvais pas attendre plus longtemps de découvrir cette histoire.  Et bien maintenant je regrette vraiment de ne pas m’y être mis avant, j’avais adoré et c’est ce genre de livre où une fois que tu t’es plongé dedans tu ne peux plus t’arrêter…limite ça en devient maladif ! Donc je l’ai lu en deux petite soirée et je peux vous assurer que la moindre personne s’approchant à moins de trois mètre de moi, je montrais tout de suite les dents. On ne plaisante avec moi quand je lis ! Enfin bref, je vais peut-être arrêter de vous parlez de moi et de mon addiction à ce livre et je vais plutôt vous expliquez mon avis de manière un petit peu plus instructive histoire que cet article ne se résume pas à MOI…voilà bonne lecture 🙂

Premier point, j’ai tout de suite adoré America. Je trouve vraiment que c’est une fille génial, c’est une petite étoile de fraîcheur dans le monde young adulte, elle a un tempérament de feu (oui, oui c’est le mot!) et  j’imagine toutes les filles aimeraient avoir (enfin moi du moins) et limite je suis jalouse d’elle^^. C’est vrai, America n’a pas grand chose à plaindre, elle est belle, amoureuse (on ne sait pas trop de qui), elle est gentille et les gens s’intéressent à elle. Alors moi je dis, pour une fois qu’une héroine ne se plaint pas toutes les deux minutes de sa triste existence, moi je prend ! Bon allez, j’exagère un petit chouilla vu qu’elle vient tout de même de la caste 5 et qu’elle a de gros problème niveau cœur…mais bon, c’est pas non plus si abominable que ça, non ? C’est surtout le suspense que j’ai beaucoup aimé. Je ne savais pas trop comment ça allait se passer, mais malheureusement rien qu’à la lecture du résumé à l’arrière du livre, on sait tout de suite que le prince et America vont se « fréquenter ». C’est peut-être un mauvais point que je donnerais. Cependant leur histoire est super intéressante. Elle ne l’aime pas et le rejette, il la trouve intéressante et différente, ils deviennent amis et confident….et je ne vous en dis pas plus mais je les adore tous les deux. C’est probablement pour ça que je n’aime pas trop Aspen (l’ex de notre America Singer) qui vient tout gâcher. Encore un triangle amoureux…ça devient lassant d’en trouver dans tous les livres vous ne trouver pas ? D’autant plus que c’est toujours la fille qui doit choisir entre deux garçons.

J’aurais aussi aimé avoir un petit peu plus de détail sur le décor, car j’avoue que j’avais du mal à imaginer le château et encore moins le royaume d’Illeà et c’est bien dommage. A part ça, les costumes juste magnifique m’ont fait rêver comme jamais, pourtant j’ai été assez déçu par le peu de « férocité » entre les candidates. C’est vrai que c’est pour le moins étrange qu’elles s’entendent quasiment toutes à merveille. Mais peut-être que je m’avance trop et que ça va se corcer dans le tome 2. Car oui, à présent America fait partie de l’Elite, l’une des six dernières prétendantes du prince Maxon et j’ai hâte de savoir ce qu’il va advenir d’elle ! D’autant plus que les Renégats tentent de forcer les murs du palais et qu’on ne sait pas vraiment qui est en sécurité et qui ne l’est pas…A suivre donc 🙂

C’est pour dire que c’est un livre vraiment sympa, qui détend durant quelques jours et que je ne regrette pas du tout d’avoir lu même s’il ne détrône ni Hunger Games, ni les Ames Vagabondes (comme si c’était possible !), Mais je vous le conseil vraiment même si ça n’est pas l’avis de tout le monde comme j’ai pu le voir sur quelque blog ainsi que quelque chaîne youtube, mais j’assume : moi j’aime beaucoup ce livre, voilà, voilà !

Titre  : 4/5, un bon titre je trouve, accrocheur on s’en souvient.

Ecriture : 3, 5/5, au niveau de l’écriture j’ai trouvé ça simple probablement pour tout âge mais j’ai quand même bien accroché.

Couverture : 5/5, J’adooore !

Et pour finir une p’tite video, mais ne vous y fier pas trop, le livre de lui ressemble pas…c’est juste pour vous donner une petite idée de l’histoire.

Bsx, Bsx à bientôt ! ❤

Finisterrae [Critique Livresque]


Auteur : Jeanne Bocquenet-Carle

Date de parution : 18/06/2014

Genre : Fantastique

Edition : Rageot 

Nombre de pages : 354





Résumé de l’éditeur


Katell, 15 ans, et ses frères emménagent brutalement avec leur mère en Bretagne, une région qu’elle a désertée vingt ans auparavant. Ils s’installent au Menez Hom, sur les terres de leur grand-mère Maria, morte dans de mystérieuses conditions. Là Katell est initiée aux croyances druidiques. Elle tombe sous le charme de Tristan, un jeune surfeur, et se lie avec Nolwenn au lycée. Bientôt des hommes armés, à la recherche de « la pierre de la destinée », menacent sa famille. Katell maîtrisera-t-elle les forces de l’esprit pour les repousser ?

Ce que j’en pense


Je vous en ai déjà parlé dans la rubrique ‘l’actu de mademoiselle M’ car c’est vraiment un livre que j’avais hâte de lire. Quand l’on découvre qu’un roman se situe dans votre région, et encore plus dans votre département alors que l’on a l’habitude de ne lire que des romans américains ça fait un petit choc quand même ! J’avoue que j’avais vraiment peur d’être déçu, de tomber dans un monde de petits lutins verts et d’elfes et de fées…(oui, je ne sais pas pourquoi j’ai pensé ça…).Mais jamais je n’aurais cru me tromper à ce point là…


Pour commencer, le décor est juste génial. Il me transporte dans un autre monde alors qu’il est juste à côté de chez moi ! Je voyage chez moi, dans un décor magnifique que je connais bien, ça n’est pas merveilleux ? Mais même en oubliant le fait que ça soit ma région, c’est vraiment un très beau décor, féerique, mystérieux et magique. Ce qu’il m’a un peu refroidi ceux sont les prénoms de certains personnages : Katell, Nolwenne, Tristan, Alwena…vous savez en Bretagne on ne s’appelle pas tous comme ça ?! ça m’a un peu énervé, je l’avoue. 

Les personnages sont tous vraiment sympa. Surtout les frères aînés que j’ai adoré, une petite touche de fraîcheur et d’humour. J’ai bien aimé Katell, le personnage principale, qui détestant son prénom se fait appeler Kat ou Catherine à Paris, puis on la voit changer au fil du roman, et s’affirmer, prendre confiance en elle. Elle est l’image parfaite de l’adolescente et c’est ça que j’ai adoré. On est mêlé dans une histoire de magie ancestrale provenant des druides, dont fait partie Katell qui comme on s’en doute est la « super puissante druide ». Franchement je trouve ça un peu gros, j’étais déçu, bien sûr qu’on s’attendait à ce qu’elle soit différente et bien plus puissante que les autres druides et sur le coup je trouve ça vu et revu. Et puis il y a aussi cette romance avec Tristan, le beau surfeur. J’ai trouvé ça super qu’il y ai une histoire d’amour ( j’adore ça ^^) mais dès qu’elle l’a vu elle en est tombé amoureuse et ne l’a pas caché, j’ai trouvé ça bizarre. J’aurais préféré qu’il y ai un peu plus de suspense sur leur histoire à tous les deux, d’autant plus que je ne l’aime pas vraiment ce Tristan, je ne le trouve pas clair, on a l’impression qu’il joue avec les sentiments de Katell et puis il disparaît pendant plusieurs chapitres puis reapparait tout d’un coup. Je ne le tiens pas vraiment dans mon cœur celui-là. Mais j’ai vraiment adoré les moments de vie 100 % ado comme les scènes au lycée, les heures de colle, les fêtes d’anniversaire à la plage ou les soirée en boite de nuit. ça faisait vraiment le contraste avec l’univers des druides si je puis dire « moderne ». Il y a de l’amour, de l’humour, de la magie, de l’action, du voyage, des fêtes, tout ça réuni dans un même roman, que demander de plus ? J’ai juste hâte de lire le tome 2 qui devrait sortir en 2015.

Par ailleurs le style de l’auteur est clair, il y a de l’humour et le texte est fluide. Je l’ai lu très facilement en très peu de temps et je pense vraiment que c’est une histoire qui peut plaire à tout le monde, au petit comme au grand. 

J’ai vraiment adoré ce mélange de légende, de magie et de vie d’adolescente. C’est vraiment LE livre que j’attendais !


Titre : 5/5, très original, va très bien à l’univers du roman.

Ecriture : 4/5, belle écriture, simple et fluide.

Couverture : 4/5, une très belle couverture mais qui je l’avoue m’a fait un petit peu peur au début. Je l’ai trouvé un petit peu enfantine. Mais c’est très bien dessiné. Par contre je ne trouve toujours pas qui est cette fille sur la première page ? On pourrais penser que c’est Katell mais je n’en suis vraiment pas sûr…Dites moi ce que vous en pensez !


Courrez l’acheter chez votre libraire ou empruntez-le à la bibliothèque ou à la médiathèque de votre ville, il est à lire absolument !

Grosse Biz’ de Mademoiselle M

Les âmes vagabondes [Critique Livresque]

Auteur : Stephenie Meyer
Date de parution : 06/2010
Genre : Science-Fiction
Edition : JC Lattès

Mon résumé

La terre est envahi par une race extraterrestre qui prend possession des esprits mais laisse les corps des humains intact . Ils sont appelés les âmes.

Melanie Stryder fait partie des derniers humains. Elle et son frère sont des rebelles, ils sont recherchés, traqués…

Mais le jour où Melanie est capturée, elle refuse de laisser l’âme qu’on lui implante la contrôler. Celle-ci s’appelle Vagabonde. Elle ne rêve que de paix et d’harmonie.

Elles sont différentes, elles partagent le même corps, et elles vont devoir s’unir pour survivre.

Ce que j’en pense

Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal au début à accrocher. Il y a beaucoup de blabla, de flash back, de scène qu’on ne comprend pas et qui sont très ennuyantes. Bref, pas génial pour une lectrice comme moi qui a besoins d’accrocher tout de suite…Cependant, j’ai tout de même continué sans me décourager. Et…j’ai commencé petit à petit à apprécier Melanie et Vagabonde. Mais je suis certaine que c’est à partir du moment où elles sont entrés dans le désert que j’ai véritablement dévoré ce livre. Je n’arrivais plus à m’arrêter. Les pages et les lignes défilaient sous mes yeux et je riais, pleurais, ressentais tout ce que ressentait Gaby (surnom de Vagabonde) qui est devenu le personnage principale. Un décor forminable et peu commun se dévoile au fil de la lecture : des grottes dans le fin fond du désert. J’ai adoré !

Il y a aussi des personnages hyper attachant, comme Ian (que j’adore plus que les autres…surement parce que c’est la version humaine de Gaby en un certain sens et qu’il se moque des apparences), Jamie le courageux petit frère de Mélanie et l’oncle Jeb, fou peut-être mais génie à n’en pas douter. Et pour une fois, il a un triangle amoureux qui tient complètement la route ! Eh oui « clap, clap, clap » à notre Stephenie Meyer adoré. C’est une histoire d’amour compliqué et je me suis demandée pendant tout le long de ma lecture ce qui allait ce passer…alors je vous explique le problême : Gaby a prit le corps de Mélanie. Mais Mélanie est toujours présente dans son esprit. Avant de se faire capturer par les âmes, cette dernière était tombé folle amoureuse de Jared, un rebelle comme elle. Sauf que quand Gaby et Mélanie (les deux dans le même corps vous comprenez bien, même si Mélanie ne peut pas controler son corps et s’exprimer) rejoigne un camps rebelle dans le désert mené par Jeb, oncle de Mélanie, tout le monde croit que Mélanie est morte même si son corps est toujours là. Jared detèste Gaby. Sauf qu’il est amoureux de Mélanie et il ne sait pas vraiment si elle est toujours là. Et puis il y à Ian, un autre rebelle qui lui va tomber amoureux de Gaby et non de Mélanie…Bref, affreusement compliqué. Et je me suis triturée la cervelle pour trouver une solution qui pourrait tenir…Eh bien jamais je n’aurais trouvé avant d’avoir lu la fin, ça c’est clair !

En tout cas j’ai aussi beaucoup aimé la fin mais c’est vraiment dommage qu’il n’y ai pas de suite…et c’est aussi très rare.

Bref, j’ai adoré le décor, les ennemies, l’idée de deux personnes dans un même corps, les histoires d’amours, les rebelles, Gaby et Mélanie, le sentiment d’humanité que dégage le roman, cette amitié hors du commun et ce gout de sacrifice, tout ça pour une fin qui finit bien !

Je pense que vous avez tous compris : J’ai été conquise. Et si vous voulez un conseil, ne vous découragez pas dès le début, la suite vaut le coup d’œil !

Titre de l’histoire : 5/5, super titre !

Couverture : 3/5, bof bof…simple.

Ecriture : 5/5, c’est du Stephenie Meyer et j’adore !

Du roman au film

Au cinéma le 17 Avril 2013, je crois que ce film a été moyennement bien accueilli par le public. Pour ma part, j’ai été assez déçu c’est vrai car j’ai tellement adoré le livre que j’en attendait beaucoup trop du film. Les musiques du film sont franchement nul, je les ai trouvé trop ennuyantes alors que pour un film d’action ça aurait du bouger plus….Mais heureusement que la B.O est géniale ! Radioactive d’imagine dragons. C’est grâce à ce film que je l’ai découverte et cette musique va vraiment très bien au fil tant par le son que par les paroles.

Le choix des acteurs est vraiment bien, la dessus je suis contente. Les décors sont assez bien refaits, c’était ça que je pensais dans ma tête en lisant. J’ai beaucoup aimé la carrosserie des voitures des âmes (les ‘parasites’ comme disent les rebelles) qui dans un style de miroir reflète le désert. Une très bonne idée. Les yeux spécifiques des âmes sont aussi très très bien fait. Un lobe argenté à la place de la couleur habituelle des humains. Par contre j’ai été déçu par le physique de Gaby à la fin…j’essaye de ne pas trop spoiler, mais pour ceux qui ont lu le livre et vu le film vous me comprendrez. Au niveau du jeu des acteurs : bien mais pas transcendant. Melanie/Gaby est jouée par Saoirse Ronan, Jared par Max Irons, Ian par Jake Abel et la traqueuse (méchante âme) par Diane Krueger (elle joue d’ailleurs très bien la traqueuse). Que du beau monde ! Par ailleurs le film a été réalisé par Andrew Nicoll et le titre original est the host.

Je n’ai rien d’autre à dire. Ce livre est addictif, original et juste parfait !

Bonne lecture et grosse Biz’

Mademoiselle M

Hunger Games [Critique Livresque]

Auteur : Suzanne Collins

Date de parution : 01/10/2009

Genre : science-fiction

Edition : Pocket jeunesse

Mon résumé

Katniss Everdeen, seize ans, vit dans une Amérique post-apocalyptique rebatisé Panem. Le Capitole, après des années de troubles et de guerres, contrôle les douze districts d’une main de fer. Pour contrôler les districts, il est crée un jeu télévisé appelé « les Hunger Games ». Jeu qui consiste à choisir un garçon et une fille entre 12 et 18 ans pour les envoyer dans une arêne truffé de caméras que tout Panem pourra suivre. Une seule règle : Tuer ou se faire tuer. Les Hunger Games ont commencé ! Quand sa petite sœur est appelée pour participer à ce jeu, Katniss n’hésite pas une seconde à prendre sa place. Consciente du danger, elle est prête à donner sa vie pour sauver les gens qu’elle aime…

Ce que j’en pense

Une bombe monumentale ce livre !

Un chef d’oeuvre…je suis sérieuse, c’est une trilogie que j’ai lu à une vitesse hallucinante. En deux semaines l’affaire hunger games était classé pour moi. C’est ce genre de livre où l’on entre dans le personnage et où l’on a du mal à en sortir. On perçoit vraiment bien le caractère de Katniss, courageuse, déterminée et égale à elle-même en toute circonstance. C’est un bouquin assez facile à lire, j’aime bien le fait qu’on connaisse bien la vie de chaque personnages qui sont tous très attachant. Comme d’habitude c’est le tome 1 le meilleur (et jusqu’à preuve du contraire c’est souvent le cas). J’ai aussi beaucoup aimé le tome 2, l’embrasement,  où Katniss retourne dans l’arène avec Peeta Melarke (je ne vais pas spoiler la fin du 1 si tu ne l’as pas lu mais en gros, Peeta vient aussi du district 12 et est revenu vivant des Hunger Games, il est secrètement amoureux de Katniss…enfin pas si secrètement que ça enfaîte). Je me suis demandée tout au long du livre comment ils allaient survivre dans cette nouvelle arène…la fin est explosive ! Et puis il y a le tome 3, la révolte. Il n’y a plus d’arêne, mais il y a de la tristesse, la guerre, des rebelles, et une Katniss détruite. Il a fallut que je lise la fin une seconde fois pour bien comprendre…elle est surprenante, géniale et en même temps horrible. Je la conseil à 200%, cette trilogie est une petite pépite, génial, qui sort de l’ordinaire et qui nous fait pleurer autant qu’elle nous emporte dans le combat de Katniss pour la liberté.


Adaptation au cinéma

C’est en 2011 (je crois) qu’est sortie au cinéma l’adaptation du tome 1 d’Hunger Games. C’est Jennifer Lawrence, encore inconnu du public, qui va jouer le rôle de la fille du feu. C’est un élan dans sa carrière qui va la propulser au rang de super star. Peeta est joué par Josh Hutershon vu dans voyage au centre de la terre et le meilleur ami de Katniss, Gale, joué par Liam Hemsworth. L’année dernière est sortie le second volet de la saga, très attendu du public. Les producteurs ont décidé de couper en deux le dernier livre, la première partie de la révolte sort donc en Octobre et la dernière partie l’année prochaine. Même si j’adore les films, je dois avouer que quand je les relis (car oui, il m’arrive de les relire), je trouve que les réalisateurs n’ont pas bien reproduit l’atmosphère. Enfin, c’est mon avis…Bref, super livres, super films ! (bande annonce ci-dessous).

« Joyeux Hunger Games et puisse le sort vous être favorable… »

Grosse Biz’ et bonne lecture !

Revanche [critique Livresque]


Auteur : Cat Clarke

Date de parution : 17/10/2013

Genre : Drame

Edition : Robert Laffont

Mon résumé 
Jem et Kay sont inséparables. Jem aime Kay secrètement. Et le seul petit problême  c’est que Kay préfère les garçons. Avec le temps, elle s’est faite à l’idée…

Mais un jour, une video de Kay en compagnie d’un autre garçon est postée sur le net. Il ne l’a pas supporté et s’est suicidé.

La vie de Jem se transforme en cauchemar. Sans Kay elle ne pense pas réussir à vivre et dans sa tête germe l’idée de le rejoindre. Mais lorsqu’elle découvre que Kay lui a laissé douze lettres, une pour chaque mois, elle décide d’attendre le tout dernier mois de la toute dernière lettre. Et en attendant, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de leur faire payer un à un jusqu’au dernier…
Ce que j’en pense
Vrai, terrible et déchirant.

C’est ce que je pense sur cette histoire. Encore une fois, Cat Clarke nous brise et nous fait pleurer à travers ce roman obsédant….

Jem n’est pas très heureuse, même si elle a Kay. Elle n’a pas d’autre ami et son style vestimentaire et lugubre d’autant plus qu’elle a toujours eu une passion pour la mort. Ce qui est cruelle et pertubant dans cette histoire, c’est que Jem avait une chance de devenir une fille normal et même populaire si elle avait abandonné son plan de vengeance au dernier moment. Elle aurait pu être heureuse. Elle l’aurait été sans aucun doute. Mais Jem est trop compliquée et elle a tout gâché. C’est ça qui est dur. Je ne sais pas quoi dire d’autre…ce roman m’a tellement touché que…que je ne sais même pas quoi dire d’autre. Bon, allez ! Je vais faire comme d’habitude :

Les personnages sont très intéressants, notamment le groupe des populaires que l’ont apprend à connaitre et à aimer au fil de la lecture en même temps que Jem, un décor de lycée et de grande ville (sans +), une héroïne torturé et une fin à couper le souffle où on découvre le vrai visage du coupable : Terrible ce moment. 

C’est pour dire que j’ai adoré Revanche, comme j’ai adoré Cruelles, et je ne compte pas m’arrêter là avec Cat Clarke qui vient de publier un nouveau roman Kiss in the Dark qui ne me tarde de lire.

Cette fois, je ne fais pas de conseil sur l’âge, même si c’est vraiment un roman dur, car nous ne sommes pas tous pareils, chacun à ses goûts et si tu te sens de le lire même si tu es plus jeune : Fonce ! 
Grosse biz’ et bonne semaine de lecture